News Enim

ACTUALITES
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
إعلان عن تنظيم امتحان الكفاءة المهنية عن سنة 2019 إعلان عن تنظيم امتحان الكفاءة المهنية عن سنة 2019   يعلن مدير المدرسة الوطنية العليا للمعادن بالرباط عن تنظيم امتحان الكفاءة المهنية و ذلك بتار... Lire la suite
Avis de Concours pour le recrutement de Sept (7) professeurs assistants Fichiers à télécharger :   - La Decision de Mr le Ministre - L'avis du concours Lire la suite
Résultats des concours parallele 2019 1 : Liste des admis au concours d'accès en 1ère année de Mines-Rabat pour les titulaires d'un DEUG / DEUST / DUT 2019 2 :... Lire la suite
Liste des candidats admissibles pour le concours de recrutement d'un administrateur 3ème grade et d'un Technicien 3ème Grade   Telecharger la liste :   1. Un Administrateur 3ème grade spécialité : Administration et Géstion des Entreprises 2. Un Technicien 3ème ... Lire la suite
Listes des candidats retenus pour passer le concours parallèle 2019 "DEUG, DEUST, DUT, LICENCE et MASTER" 1 : - Liste des Candidats Titulaires d'un DEUG, DEUST ou DUT      - Planning du Concours (DEUG, DEUST, et DUT) 2 : Liste des C... Lire la suite
Coucours parallele 2019 CONCOURS PARALLELE 2019 (DEUG, DEUST, DUT, DEUP,LICENCE FS ou FST, MASTER FS ou FST) Les inscriptions pour le Concours Parallele 2019... Lire la suite
 
Agenda
Accès membres

Campus

Plan d'accès

plan d accès

L’Ecole Nationale de l’Industrie Minérale

enim_3

Depuis sa création en 1972, l’Ecole Nationale de l’Industrie Minérale n’a cessé d’évoluer pour répondre aux besoins du marché national en ingénieurs polyvalents de haute qualité, aptes à exercer leurs fonctions dans un environnement marqué par la mondialisation.

En effet l’ingénieur ENIMiste est un acteur économique dont la vocation est de concevoir, d’implanter, de gérer, de diriger des systèmes industriels d’envergure. Son profil lui permet ainsi d’intégrer rapidement des secteurs d’activités variés, et de s’adapter à un monde en perpétuelle mutation.

1972-1982

Initialement, la mission principale de l’ENIM a été de former des ingénieurs pour le secteur minier et l’industrie minérale. Ainsi entre 1975 et 1983, 447 ingénieurs ont été formés dans les domaines de la Géologie, des Mines et traitement des Minerais et 61 ingénieurs dans le domaine de la métallurgie. Cette dernière spécialité a été créée en 1977 pour accompagner les efforts du pays dans le domaine de la sidérurgie et du développement de l’Industrie métallurgique lancée à cette époque. La majeure partie des ingénieurs formés entre 1972 et 1983 ont effectivement fait carrière dans les secteurs ayant trait à la mine, l’industrie minérale et métallurgique (OCP, ONA, ONCF, ONAREP, BRPM, Ministère de l’Energie et des Mines…). Le cursus de formation de ces ingénieurs a été étalé sur 4 ans répartis en deux cycles :

  • Le premier cycle ou années préparatoires comprend 2 année d’études, au cours desquels un enseignement intensif, axé sur les matières scientifiques de base est dispensé aux élèves ingénieurs. A la fin de la seconde année les élèves ingénieurs choisissent définitivement un des quatre options.
  • Le second cycle ou année de spécialité comprend un enseignement dynamique axé sur les études de spécialité.

1982-1992

En 1983, l’ENIM a vu la création de deux nouveaux départements, à savoir l’Electromécanique et le Génie Chimique Energétique, afin de répondre aux besoins nationaux dans ces domaines. En effet au début des années 80, l’industrie nationale, de même que le secteur minier, a connu un développement et modernisation dans les outils de production nécessitant l’intervention d’un nouveau profil d’ingénieur : Electromécanique. De même que l’industrie chimique et de transformation a connu un élan remarquable (avec notamment le lancement des projets Maroc Phosphore II, III et IV), ce qui a justifié et incité à la création du département Génie Chimique Energétique. A la même période Le département Métallurgie a été transformé en Génie des matériaux, le département Géologie en Sciences de la Terre et les départements Exploitation des Mines et Valorisation des minerais ont été fusionnés en un seul département : Département Mines, assurant une formation polyvalente en Génie Minier. Le cursus de formation a été étalé sur six ans après le baccalauréat:

  • Les deux premières années sont réservées à une formation scientifique de base axée sur les mathématiques, la physique et la chimie.
  • La troisième année est consacrée aux sciences de transfert et permet de consolider les connaissances acquises. Après ces trois premières années les élèves-ingénieurs sont orientés vers l’une des spécialités de l’Ecole.
  • Les trois dernières années sont réservées au cycle  de spécialités comprenant des années de formation technologiques de base spécifique à la branche choisie.

1992-2002

En 1990, une réforme des études a eu lieu pour s’adapter à la suppression des cycles des années préparatoires dans les écoles d’ingénieurs et la création des centres de classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) à l’échelle nationale. Ceci a conduit l’ENIM à mené une profonde réflexion sur son cursus de formation. Le régime transitoire proposé et approuvé par les conseils de perfectionnement et d’administration a été de :

  • Pas d’admission en octobre 1987 en 1ère année afin d’éviter la sortie de deux promotion en juin 1992.
  • Les promotions en place continueront le cycle entamé de 6 ans d’études.
  • Pas d’admission des lauréats des CPGE en octobre 1989 en raison de la suppression de la 3ème Année d’2tudes.
  • Admission dans le nouveau cycle de 3 ans à partir d’octobre 1990.

 Ainsi la formation à l’école est passée de six à trois ans, et les programmes de certaines spécialités ont été revus et adaptés à ce nouveau système et aux nouveaux besoins : le département Génie Chimique Energétique a été transformé en Génie des Procédés Industriels, avec une ouverture sur l’industrie de transformation d’une manière générale et la création en son sein de deux options de formation : Procédés et Energie.

En 1990 aussi, le département informatique a vu le jour,  ce département a bien contribué et contribue encore aux efforts d’informatisation et du développement de l’utilisation des technologies de l’information dans l’industrie nationale. En effet, les lauréats de ce département, qui sont chaque année en nombres croissants, sont actifs dans tous les secteurs de l’industrie nationale : les grandes entreprises et offices, l’administration, les PME-PMI, l’industrie de service, les sociétés de développement informatique, les banques, etc…

Il est à noter aussi que le département Sciences de la Terre a assuré des formations spécifiques, d’une trentaine d’ingénieurs, en Géologie Pétrolière entre 1997 et 1999, suite à une convention avec l’Office National de Recherches et d’Exploitations Pétrolières (ONAREP) et en collaboration avec ce dernier.

En 1996 a été initiée une autre réforme des études visant à créer de nouvelles spécialités et à former des ingénieurs polyvalents et pluridisciplinaires pouvant répondre aux nouvelles exigences du marché du travail. Cette réforme avait pour principaux objectifs :

  •      Création de nouvelles options pour répondre aux besoins de l’industrie nationale et du marché de l’emploi.
  •      Former des ingénieurs capables de s’adapter aux mutations rapides que connaît le monde du travail.
  •      Renforcement des enseignements des sciences économiques et sociales
  •      Renforcement de l’enseignement des langues et techniques de communication
  •      Généralisation de l’enseignement d’informatique et des technologies de l’information à toutes les options
  •     Introduction de nouvelles matières, à caractère général, dans le cursus de formation en tronc commun (Informatique Industrielle Maintenance, Systèmes de Production, Gestion de la Qualité, …)

 Suite à cette réforme, initiée en 1996 et complétée en 1999, une douzaine d’options ont été créées dans les six départements de l’école couvrant pratiquement toutes les disciplines de l’ingénieur. Certaines de ces options sont nouvelles (Maintenance Industrielle, Systèmes de Production, Matériaux et Contrôle Qualité) d’autres ont été restructurées (Génie Géologique, Aménagement, Exploitation et Protection du Sol et Sous-Sol, Ingénierie des Procédés etc..).

 

2002-2012

Dans le cadre de la nouvelle architecture pédagogique nationale (Système LMD), 11 filières présentées par l’ENIM ont été accréditées par Commission Nationale d’Accréditation de l’Enseignement Supérieur (CNACES) :

  •  Génie Informatique
  • Systèmes de Production
  • Electromécanique avec 2 options Electromécanique et Maintenance Industrielle
  • Génie Energétique
  • Ingénierie des Procédés
  • Management Industriel
  • Environnement et Sécurité Industriels
  • Matériaux et Contrôle Qualité
  • Mines avec l’option Aménagement, Exploitation et Protection du Sol et sous Sol
  • Génie Hydro-Géotechnique
  • Génie Mécanique et Développement

Dans le cadre des mesures d’accompagnement à la stratégie énergétique nationale, notamment dans le domaine des énergies renouvelables et suite aux différentes discussions et réunions avec les responsables de l’ENIM, le Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement a décidé (lettre du 31/05/2010) de procéder à une orientation complémentaire dans la formation du cycle d’ingénieur d’Etat au sein de l’ENIM.

Ainsi, dès la rentrée universitaire 2010-2011, une nouvelle option intitulé « Energies Renouvelable » a été mise en place pour les élèves ingénieurs les plus méritants des filières Electromécanique, Maintenance Industrielle et Ingénierie des procédés.

Cette option a pour objectif de former des ingénieurs capables de maîtriser les techniques des systèmes énergétiques, réaliser un diagnostique des besoins d’une installation industrielle, proposer des solutions alliant efficacité énergétique, impact environnemental et rentabilité économique, appréhender la normalisation, la réglementation, les aspects fiscaux et les stratégies de marchés applicable dans le domaine énergétique.

Personnel

Direction
Générale

Directeur Général Mr. Mustapha OUADGHIRI Tel : 0537 77 00 81
Directeur Adjoint chargé des affaires pédagogiques et de la formation continue Mr. Hamid EL GAMAH Tel : 0537 77 00 25
Directeur de la Recherche et la Coopération  Mr. Moha CHERKAOUI Tel : 0537 77 45 17
Secrétaire Général - Tel : 0537 77 05 57

Personnel
Enseignant
Département Electromécanique

Enseignants-chercheurs :

Abdennabi EL HASNAOUI

Chef de Département
Tel : 0537 77 07 85

Mustapha OUADGHIRI

Directeur de l'Ecole Nationale Supérieure des Mines de Rabat

Moha CHERKAOUI Directeur Adjoint chargé de la recherche et de la coopération
Amine EL AZEHARI RIHANI  
Said GUEDIRA  
Mohammed ZAOUI
Saad CHARIF D'OUAZZANE
M'hamed TAHIRI  
Nabil NGOTE  
Abdelaziz AMARTINI  
Khalid LAKBAKBI EL YAKOUBI  
Souad OUARD  
Mustapha KCHIKACH
Hamid EL GAMAH
Redouane ABDELBARI

Ingénieurs :

Abdelaziz LAYAD  
Mohamed LEMYESSER  
Abdelilah LASRI  
Sana SAHBANI  
Oumnia LICER
Meryem EL MAJIDI
Abdelhamid ZAKI
 

Département Génie des Procédés Industriels

Enseignants-chercheurs :


Lalla Naima QADIRI

Chef de Département
Tel : 0537 77 07 53
Mostafa MAALMI  
Oum Kaltoum BOUHLAL  
Abdelhamid EDDAIF Responsable du projet Pôle de cCompétences en Milieux Atmosphériques (PCMA)
Said HACHIMI  
Mounir BENNAJEH
Adil RACHEK
Chouaib BENQLILOU
Aboubakr CHERKI
Rachida IDCHABANI
Mouad ARRAD
 

Personnel Administratif Enseignant :

Fatiha BENYAHYA

 
 

Département Informatique

Enseignants-chercheurs :


Saliha ASSOUL

Chef de Département
Tel : 0537 77 07 81
Abdelhamid EL IRAKI  

Khadija OUAZZANI TOUHAMI

Aziz LAZRAQ  
Bouchta KHAOULANI  
Jaouad EL HOUMA  
Aziz SOULHI  

Abdesselam EL BAHJA

 
Mohamed LAZREK  

Nesrine SOUISSI

 
Kawtar TIKITO
Rda TAJINI
 

Personnel Administratif Enseignant :

Hayat ZAYDI

 
 

Département Mines
Enseignants-chercheurs :

Khalid EL ASS

Chef de Département
Tel : 0537 77 04 64
Abdessamad KHALIL  
Mariam EL ADNANI  

Houda EL JAMAI

Saad SOULAIMANI

 

Ingénieurs :

Abderrahim LAMBARKI  
Jamal Eddine KISSAI  
Ihssan EL OUADI
 

Personnel Administratif Enseignant :

Abdellah ALAOUI

 
 

Département Sciences de la Terre

Enseignants-chercheurs :


Slimane DADI

Chef de Département
Tel : 0537 77 07 86
Khadija BENSHILI  

Said EDDINY

 
Mohammed ACHALHI  
 

Ingénieurs :

Meryem ALAOUI  
Abdellatif MATRANE  
 

Département Sciences des Matériaux

Enseignants-chercheurs :


Benaceur OUAKI Chef de Département
Tel : 0537 77 07 76
Hassan BOUAOUINE  
Abdelkrim NADIF  
Abdelaziz SBAI  
Ghassane AYAD
 

Ingénieurs :

Mohammed Khalil EL KOUIFAT

Merieme MOUBAKER

 

Département Génie Industriel

Enseignants-chercheurs :


Khalid NAJIB Chef de Département
Tel : 
Maria LABBAR  
Hanane SADEQ  
Lina ABOUJINANE
Ibtissam MEDAGHRI
Ibtissam BENMILOUD
Asmaa BENGHABRIT
El miloud ZAOUI
Redouan CHAHDI EL OUAZZANI
Imad HARRAKI
 

Ingénieurs :

Fatima HANANI

 

Responsables
pédagogiques

Concernant Résponsable Contacter
Service de la Scolarité Mohammed Khalil EL KOUIFAT Tel : 06 00 03 56 49
Services des Stages et Visites

-

Tel : 0537 68 02 29
Centre d’analyses physico-chimiques - Tel : 0537 68 02 30
Service de la Coopération

Sara MOUSSAID

(chargée)

Tel : 0537 77 45 17

Centre de Langues et Communication Abdelhadi SOUDI Tel : 0537 68 02 30
Centre de Calcul Fatima HANANI Tel : 0537 77 70 08
Centre de Documentation Larbi LAADILATE Tel : 0537 68 02 30
Centre de la Formation Continue

Zakia TOUZANI

Tel : 0537 77 13 60
Centre de Formation à la
Certification en Anticorrosion : CFCA
Mohamed LEMYESSER Tel : 0537 68 02 30

Responsables
administratifs

Concernant Résponsable Contacter
Division Financière et Comptable Redouane BOUAICHA
Division Administrative

Fatima HANANI

Division des Cités

Nabil BOUOUALLI

Service Matériels et Marchés

Latifa KHADIRI

Service Budget Ismail EL GUEZZAR
Service de la Comptabilité

Abdelkrim AFIF

Service Economique Noreddine EDDAAYA
Service Maintenance et Relations Estudiantines Hassan BARNOUSSI
Service des Affaires Générales et Sociales Nabil BOUOUALLI
Service du Personnel Hicham LAADAM

L’Ecole Nationale de l’Industrie Minérale

enim_3Fondée en 1972, l’Ecole Nationale de l’Industrie Minérale (ENIM) est érigée en établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Elle est placée sous la tutelle de l’autorité gouvernementale chargée de l’énergie et des mines.

Missions
Les principales missions de l’école sont :

  • Former des ingénieurs d’état;
  • Réaliser des actions de recherche et d’expertise;
  • Développer des actions de formation continue.

La formation à l’ENIM permet d’accéder au diplôme d’ingénieur d’état ;

Objectifs de la formation de l’Ingénieur ENIM
Les objectifs de la formation d’ingénieurs d’Etat à l’ENIM peuvent être résumés comme suit :

  • Acquérir une formation de base très diversifiée;
  • S’ouvrir sur les technologies de pointe ;
  • S’initier à la réalité professionnelle ;
  • Développer des qualités relationnelles et humaines ;
  • Développer un esprit d’analyse et de synthèse ;
  • S’adapter aux changements ;
  • Apprendre à travailler en équipe.

Pédagogie et programme d’enseignement
Le programme d’enseignement comporte 3 types d’activités :

  • des enseignements de tronc commun (noyau dur) ;
  • des enseignements optionnels ;
  • des stages de formation et mémoire de fin d’études.

L’évolution au fil des trois années de scolarité se caractérise par un poids croissant des activités d’option, et par l’augmentation du volume des enseignements spécialisés et des enseignements des Sciences Economiques et Sociales.

Parmi les autres traits spécifiques de la scolarité, une large part dévolue aux langues, aux techniques de communication et aux sciences de l’information. En effet, l’enseignement des langues et de l’informatique constitue une priorité de l’établissement dont la politique vise à préparer les lauréats de l’école à la vie active.



Tronc commun général

Les enseignements de Tronc Commun sont obligatoires pour chaque élève-ingénieur. Ils comprennent un ensemble d’activités de cours, de Travaux dirigés, de Travaux pratiques et un stage d’enseignement qui consiste en un voyage d’étude d’une semaine, au milieu de la première année, au cours duquel sont visitées diverses entreprises.
Ce tronc commun constitue le noyau dur de la formation et occupe une place très importante dans le cursus. Il représente à peu près la moitié du cursus global de formation.

Les enseignements du tronc commun sont articulés, autour des axes principaux suivants:

  • Mathématiques de l’ingénieur ;
  • Sciences fondamentales de l’ingénieur;
  • Sciences de l’information;
  • Sciences économiques et sociales;
  • Langues et techniques de communication.

Ces enseignements sont répartis sur les trois années d’études. La première année étant pratiquement entièrement réservée aux enseignements du tronc commun fondamental, par contre les enseignements de 2ème et 3ème Année sont répartis presque équitablement entre ceux du tronc commun et de l’option (spécialité).

Enseignements de l’option

A la fin de la première année, les élèves-ingénieurs doivent déterminer leur objectif de formation et décider des enseignements optionnels qu’ils souhaitent poursuivre pendant le reste de leur scolarité en choisissant une option parmi une dizaine d’options offertes par les différents départements de l’école. Les enseignements spécialisés (de l’option) représentent 33% du cursus de formation (en incluant les stages, les enseignements d’option représentent 50% du cursus global de formation).



Evolutifs d’année en année, les enseignements optionnels portent sur des techniques avancées et permettent aux élèves-ingénieurs de se perfectionner dans un domaine donné. Ces cours sont spécialisés (spécifiques aux options), mais un nombre non négligeable de ces cours sont communs à plusieurs options et plusieurs départements (tronc commun partiel).

Les stages

Le cursus des études à l'ENIM prévoit quatre types de stages:

  • Stage ouvrier d’un mois à l'issue de la 1ère année ;
  • Stage de formation de deux mois à l'issue de la 2ème année ;
  • Stage de mémoire de fin d'études de trois mois en 3ème année.
  • Stage d’enseignement d’une semaine au cours de la première année sous forme de visites d’usines et d’entreprises.

Ces stages, qui représentent 20 % de l’ensemble du cursus de formation, sont appuyés par des visites d’entreprises encadrées par les enseignants de l’école.

Les moyens

Structurée en départements d’enseignement et de recherche, l’école nationale de l’industrie minérale dispose d’un réservoir de compétences scientifiques et techniques constitué d’une centaine d’enseignants chercheurs.

Le corps professoral permanent est renforcé par des chargés de cours appartenant au secteur industriel, à l’université, à l’administration et à des établissements de formation nationaux et étrangers.

Cette diversité d’origine du corps enseignant apporte à l’école un encadrement pédagogique très dynamique qui contribue à la qualité de ses actions éducatives. Au niveau infrastructure, l’ENIM dispose de 40 laboratoires didactiques, d’un centre de calcul très bien équipé en micro-ordinateurs, stations de travail et logiciels ( environ 1 micro pour 3 étudiants) et d’un centre de documentation doté de plus de 20 000 ouvrages scientifiques et techniques de large spectre. L’ENIM est dotée du réseau intranet et la connexion au réseau internet. Ce réseau informatique touche tous les services de l’école : Départements, laboratoires, bibliothèque, services administratifs, internat, …

Recherche, Formation et Relations Industrielles

Dans le but de valoriser les résultats de ses laboratoires de recherche, d’assurer un transfert de savoir-faire en matière de formation continue et recherche et développement et de promouvoir le développement des relations partenariales entre l’Ecole et le monde socio-économique d’une part et entre l’Ecole et le milieu universitaire national et international d’autre part, l’ENIM a mis en place une structure dénommée Centre d’Interface ENIM/Entreprise (CIEE) regroupant différents centres de compétences de l’école (centre de formation continue, centre de formation à la certification en anticorrosion, centre d’incubation et d’accueil d’entreprises innovantes, centre d’Analyses Physico-Chimiques, centre de maintenance industrielle assistée par les technologies de l’information et de la communication). D’autres centres sont en phase de préparation.

La Coopération Internationale

En matière de coopération, l’école nationale de l’industrie minérale entretient de nombreuses collaborations avec des universités et écoles nationales et internationales : Réseau d’Ecoles d’Ingénieurs de Rabat (ENIM-EMI-IAV-INPT), Ecole des Mines de Paris, Ecole des Mines de Douai, Ecole Européenne des Ingénieurs en Génie des Matériaux (EEIGM) INSA de Lyon, l’ENS2M de Besançon, Université de Valenciennes, Institut Polytechnique de Lorraine, Ecole de Géologie de Nancy, Université Catholique de Louvain, Faculté Polytechnique de Mons, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, UTC…. Dans ce cadre, les étudiants peuvent effectuer des stages, des projets de fin d’études, poursuivre la dernière année d’études ou obtenir le double diplôme dans ces établissements partenaires. L’ENIM bénéficie aussi d’un fort couplage avec le tissu économique national et de liens très étroits avec le secteur productif : OCP, ONE, ONA, ONHYM, ONEP, CDER, …

La vie à l’Ecole

L’ENIM est implantée dans un cadre très agréable , en face de la gare d’Agdal.
Elle dispose des résidences pour ses élèves, de restaurants, d’un foyer, de terrains de sport, de larges espaces verts...
L’association des élèves anime la vie de l’école au travers de nombreuses manifestations et clubs : club informatique, club vidéothèque, commission sportive, commission culturelle, forum, semaines culturelles...

Débouchés

Durant les cinq dernières années la répartition des lauréats de l’ENIM, par secteur d’emploi est la suivante :

Ce graphique montre bien que les lauréats de l’ENIM (≈ 3000 lauréats) exercent dans pratiquement tous les secteurs de l’économie nationale.

Les conditions d'admission

L’admission en 1ère Année de l’ENIM se fait :

  • essentiellement par voie de concours commun ouvert aux élèves régulièrement inscrits dans les classes préparatoires de mathématiques supérieures et mathématiques spéciales (ou équivalent).
  • Les candidats titulaires du DEUG/DEUST/DUT/DEUP ou équivalent : présélection en Mai + concours en Juillet.
  • Les candidats titulaires d’une licence ès sciences ou équivalent et dont le dossier répond aux critères de présélection. présélection en Mai + concours en Juillet.

L’admission en 2ème Année de l’ENIM se fait :

  • Les ingénieurs ayant exercés 4 ans dans la vie professionnelle et dont le dossier répond aux critères de présélection : présélection en Mai + concours en Juillet.
  • Les candidats titulaires d’une licence ès sciences ou équivalent et dont le dossier répond aux critères de présélection. présélection en Mai + concours en Juillet.

Laboratoires

  • Laboratoires du Département Electromécanique
    • Laboratoire d’Automatique
    • Laboratoire d’Automatisme et d’Informatique Industrielle
    • Laboratoire d’Electrotechnique
    • Laboratoire de Résistance des Matériaux
    • Laboratoire d’Hydraulique
    • Atelier de Fabrication Mécanique
    • Laboratoire d’Electronique et Microélectronique
    • Laboratoire d’Electronique de Puissance
    • Laboratoire de DAO, CAO
    • Laboratoire de Modélisation et de Métrologie
  • Laboratoires du Département Génie des Matériaux
    • Laboratoire de Diffraction X et Spectrométrie UV
    • Laboratoire de Mécanique des Matériaux
    • Laboratoire d’Analyses Thermiques
    • Laboratoire de Traitement Thermique et Solidification
    • Laboratoire de Microscopie Optique et Contrôle non Destructif
    • Laboratoire de Microscopie Electronique à Balayage
    • Laboratoire d’Electrochimie et Corrosion
    • Laboratoire Physiquo-chimie des Matériaux
    • Laboratoire de Contrôle Qualité des Matériaux.
  • Laboratoires du Département Génie des Procédés Industriels
    • Laboratoire des Moteurs Thermiques et Combustion
    • Laboratoire des Opérations Unitaires I
    • Laboratoire des Opérations Unitaires II
    • Laboratoire de Simulation
    • Laboratoire de Thermique et Energie Solaire
    • Laboratoire de Mécanique des Fluides
    • Laboratoire Ingénierie des Procédés et de l’Environnement
    • Laboratoire Chimie Appliquée et Polymères
  • Laboratoires du Département Informatique
    • Laboratoire de Systèmes d’Information Pour l’Aide à la Décision
    • Laboratoire d’Informatique Appliquée
    • Laboratoire de Stations Sun
  • Laboratoires du Département Sciences de la Terre
    • Laboratoire d’Hydrogéologie et Géophysique
    • Laboratoire de Sédimentologie
    • Laboratoire de Palynologie
    • Laboratoire de Microscopie Optique
    • Laboratoire de Pétrostructurale
  • Laboratoires du Département Mines et Minéralurgie
    • Laboratoire de Valorisation des Minéraux
    • Laboratoire de Minéralurgie et Environnement
    • Laboratoire de Concentration
    • Laboratoire de Mécanique des Roches
  • Laboratoires Communs
    • Laboratoire de Chimie Appliquée
    • Laboratoire d’Analyses Physico-Chimiques
    • Laboratoire Réacteurs, Processus et Caractérisation

Sous-catégories